.

VOYAGE CULTUREL EN GROUPE

La Route de la Soie

De la Chine au Kirghizstan

  • Itinéraire renouvelé avec des transferts en journée en train rapide ou avion
  • Merveilleux paysages
  • Visite des grottes de Dunhuang
  • En extra : le marché à Kashgar, le fort de Jiayuguan, les grottes de Binglingsi, ...

15 jours - du 5 au 19 septembre 2019


Les “grands explorateurs” découvriront cette route mythique, de Pékin, la Capitale du Nord à Bichkek au Kirghizstan. Ce programme exige une bonne condition physique à cause caractère intensif du voyage. Il faut néanmoins savoir que l’infrastructure touristique de la Chine Occidentale ne peut être comparée à celle de la Chine Orientale.

Une des plus importantes routes caravanières de tous les temps, celle qui relia l’Empire du Milieu à l’Empire romain, tel un trait d’union de 8.000 km entre la Chine et la Méditerranée.
Un réseau de routes caravanières avec, comme origine Chang-an, l’actuelle Xian, la “ville de la Soie”. Son tracé partant d’un plateau fertile, s’étire vers des gorges montagneuses, des déserts très arides - que l’homme traversait de nuit -, vers de hauts cols puis des steppes d’où on atteint la Méditerranée, après le désert de Syrie et les montagnes côtières.

Les Han échangèrent leurs produits de luxe avec les Parthes, les Sogdiens, les Indiens et les Kushans qui, à leur tour, les revendaient aux Perses et aux Syriens. Les Grecs et les Juifs enfin en assuraient la vente sur les marchés lucratifs de l’Empire romain.

Les marchandises fastueuses formèrent la base d’un commerce fructueux qui dépassa pendant toutes ces années les conflits entre les peuples : les soieries de Chine, des ivoires sculptés, des pierres précieuses, des laques, des tissus de l’Inde, de la verrerie, des épices, des fourrures, des animaux vivants tels que les chevaux du Ferghana...

Ce grandiose réseau une fois installé, d’autres valeurs furent acheminées avec le temps. La Chine se vit ainsi infiltrée par le bouddhisme en provenance de l’Inde et par le nestorianisme, de l’Ouest. L’Islam profita également de cette porte ouverte.

Nous ne pouvons rester insensibles à cette route qui fut le théâtre d’une telle aventure humaine, à peine imaginable, sur ses milliers de kilomètres parcourus durant tous ces siècles, avec tant de royaumes, de langues, de religions dont pour certains, il n’y a même plus trace de nos jours.

L’Empire romain vit les limites de sa puissance sur les champs de batailles face aux troupes perses qui combattaient fièrement sous leurs bannières hautes en couleurs d’une riche étoffe alors inconnue : la soie !

.

Détails du voyage

version 15/01/19 9:06

1er jour : BRUXELLES - BEIJING

Rendez-vous à l’aéroport de Zaventem. Départ pour ISTANBUL par avion de ligne Turkish Airlines. A l’arrivée, envol pour Beijing, capitale de la Chine.

2e jour : BEIJING - X’IAN

Arrivée dans l’après-midi à Beijing. Formalités frontalières et récupération du bagage. Dîner à l’aéroport. Puis correspondance en avion vers X’IAN où logement au Grand New World Hotel**** (X’ian).

3e jour : X’IAN

Petit déjeuner. Départ pour la découverte de XIAN, la Serametropole, la “capitale de la Route de la Soie”. Xian fut douze fois capitale de l’empire chinois. La ville connut une véritable apogée sous les Han de l’Ouest (de 206 av. J.-C. à 8 apr. J.-C.) et ensuite sous les Tang (618-907), quand la ville était sous le nom de Chang’an (Paix Eternelle) le point de départ pour les caravanes de la Route de la Soie.
Excursion à la célèbre sépulture de Qin-Shi-Huangdi, fondateur de l’Empire de Chine. Nous pouvons y admirer toute une armée en terre cuite destinée à protéger son empire dans l’au-delà.
Visite au vieux temple de Confucius où nous pouvons admirer une forêt de stèles couvertes d’inscriptions. Cette prestigieuse collection d’environ 1300 stèles, commencée sous la dynastie Song, comprend des textes datant de 206 av. J.-C. à 1911. Les inscriptions comprennent entre autres des textes canoniques du bouddhisme et des textes empruntés aux douze Classiques dont la connaissance parfaite était indispensable aux lettrés éminents. Dans la vieille ville, nous terminons la visite par la Pagode de la Grande Oie, qui est d’une importance particulière pour les voyageurs de la Route de la Soie. La pagode fut construite en 652 par l’empereur Tang Gaozong pour le célèbre moine Xuan Zang après l’extraordinaire pèlerinage en Inde de ce dernier. Ici, Xuan Zang et ses disciples traduisirent en chinois les nombreux sutras (textes bouddhiques en sanscrit) rapportés de l’Inde. Enfin, nous voyons les remparts de Xian. La muraille datant de l’époque Ming se développe sur un périmètre de 12 km. Logement à l’hôtel Grand New World**** (X’ian).

4e jour : X’IAN - LANZHOU

Le matin, visite de la collection très riche du Musée provincial de Shaanxi. Enfin, la Grande Mosquée de 742, point de rencontre des Hui ou Chinois islamisés.
L’après-midi, en route vers l’aéroport, nous apercevons des tertres qui sont en fait des tumuli impériaux des différentes dynasties qui, à partir de Xian, régentaient le pays.
Vol de ligne vers LANZHOU, logement à l’hôtel Sapphire**** (Lanzhou).

5e jour : LANZHOU - excursion à Binglingsi

Nous quittons LANZHOU, la capitale de la province de Gansu, située le long du fleuve Jaune dans le bassin de Longxi pour faire une très belle excursion aux célèbres grottes des Dix Mille Bouddhas de BINGLINGSI le long du fleuve Jaune. Ces grottes-sanctuaires furent aménagées au cours de 1200 ans à partir de la dynastie des Wei du Nord (386-534) jusque sous les Ming (1368-1644), avec une activité maximale sous les Tang (618-907). C’est à cet endroit que le moine Fa Xian traversa vers 400 apr. J.-C. le fleuve Jaune en route vers l’Inde. Retour à Lanzhou. Logement à l’hôtel Sapphire**** (Lanzhou).

6e jour : LANZHOU - JIAYUGUAN

Après un petit déjeuner matinal, nous prenons le train rapide vers JIAYUGUAN. Vue splendide sur le fort et la Grande Muraille en arrivant. Nous voyons cette fabuleuse muraille de façon impressionnante, avec son fort, “le plus grand fort sous les cieux”, érigé en 1540 par l’empereur Jiajing des Ming pour renforcer la défense de la passe de Jiayu (Jiayuguan), le point le plus occidental de la Grande Muraille d’époque Ming, construite à partir de 1372. Le lieu fut considéré dans la littérature et dans l’âme chinoise comme la Bouche de la Chine. D’un côté, on est à l’intérieur de la mère-patrie, dans le monde civilisé, de l’autre côté, hors du giron de la mère-patrie, dans le désert avec ses mauvais esprits, chez les barbares et les nomades. Pour les Hans, sédentaires, un lieu dramatique. Nous nous laissons imprégner par la majesté du lieu : le désert, le fort impressionnant, les montagnes en toile de fond... le bout du monde, et depuis les Mings, le bout de la Grande Muraille (10.000 km). Nous faisons une excursion aux tombes des Wei et Jin de l’Ouest. Dîner et logement à l’hôtel Holiday Plaza**** (Jiayuguan).

7e jour : JIAYUGUAN - grottes de Yulin - DUNHUANG

Après le petit déjeuner, départ en autocar pour DUNHUANG, arrêt à Anxi, situé au croisement de deux branches de la Route de la Soie, et aux ruines de Qiaowan et ses dunes de sables. Visite des grottes bouddhiques de Yulin (Forêt d’ormes). Arrivée à DUNHUANG. Les Hans, après avoir vaincu les tribus nomades, fondèrent sous l’empereur Wudi en 107 av. J.-C. des protectorats dans cette région, qui était d’importance capitale pour la Chine. Elle est connue comme le “Corridor du Gansu” ou Hexi, “(le pays) à l’ouest du fleuve (Jaune)”. Depuis des temps immémoriaux, ce passage naturel entre les monts Qilian au sud et, de vastes déserts et les monts Mazong au nord, était l’axe de communication entre la Chine et l’Asie Centrale. On y créa des préfectures pour consolider le pouvoir chinois et pour pouvoir servir de base à la conquête de l’Asie Centrale. Les villes étaient bien équipées de caravansérails pour héberger les nombreuses caravanes sur la Route de la Soie.
Dunhuang, située à l’extrémité occidentale du corridor du Gansu, était un nœud de communication important sur la Route de la Soie : venant du nord les caravanes de Mongolie, du sud les caravanes du Qinghai et du Tibet, et, par le désert de Gobi, du Moyen-Orient et d’Europe. Dîner et logement à l’hôtel Dunhuang Grand Sun hotel**** (Dunhuang).

8e jour : DUNHUANG - excursion aux grottes de MOGAO

A 25 km de Dunhuang, dans une vallée entre les montagnes Sanwei et Mingsha, des moines creusèrent à partir de 366 av. J.-C. à Mogao des grottes et ce pendant dix siècles. L’ensemble de ces grottes nous donne une image unique, non seulement du bouddhisme, mais aussi de l’art et de la vie sous un bon nombre de dynasties. Les Chinois appellent ces grottes “Les grottes des Mille Bouddhas”(Qianfodong).
On en dénombre en fait 492 (pour les Chinois le chiffre mille signifie simplement beaucoup). C’est l’ensemble le plus riche au monde de peintures et sculptures bouddhiques. Les grottes doivent leur existence à la dévotion des marchands qui, après une traversée de 30 jours, par la route sud de la Soie, et les dangereuses régions désertiques au-delà du Lop Nor, considèrent les remparts de Dunhuang comme un havre de sécurité et de confort.
La Route de la Soie était une voie royale de civilisation, un gigantesque trait d’union de 8.000 km entre le monde hellénistique et l’Empire du Milieu.
Des milliers de manuscrits furent cachés pendant presque 1.000 ans et découverts au début de ce siècle par des explorateurs. C’est à Sir Aurel Stein que revient l’honneur d’avoir découvert les manuscrits et peintures, sur base du compte rendu du voyage du moine Xuan Zang. Ces manuscrits lui permirent de rechercher les cités et les villes mythiques de la Route de la Soie, enfouies dans le désert du Taklamakan. Il démontra également, par l’alignement des tours de guet dans les environs de Dunhuang, que ces tours faisaient partie, sous la dynastie des Han de l’Ouest (2e siècle av. J.-C.), des moyens de défense de la Grande Muraille. Logement à l’hôtel Dunhuang Grand Sun**** (Dunhuang).

9e jour : DUNHUANG - TURPAN

Nous visitons les ruines de l’ancienne cité de Dunhuang et de la pagode du Cheval Blanc. Il nous est difficile d’imaginer que cette partie du Gansu fut, il y a plus de mille ans, un énorme marécage. Du haut des dunes de sable de Mingsha, nous pouvons admirer le petit et mystérieux lac du Croissant. Marco Polo parle du sable murmurant, car de ces hautes dunes se produit, lorsque le vent les balaye, un son particulier. Dans l’après-midi, nous prenons le train rapide pour aller à TURPAN où nous arrivons dans la soirée. Logement à l’hôtel Huo Zhou**** (Turpan).

10e jour : TURPAN - URUMQI

Visite de TURPAN, la “brillante perle” sur la Route de la Soie. Cette oasis fertile avec des minarets et un des meilleurs vignobles de Chine, abrite une population ouïgoure musulmane, parlant une langue turque. Depuis le 1er siècle av. J.-C., centre caravanier important sur la voie nord de la Route de la Soie, carrefour de races, de civilisations et de religions. Il n’est donc pas extraordinaire que dans les grottes de Bezeklik l’on trouve des inscriptions en chinois et en arabe datant du 6e siècle.
La défaite que les Arabes firent subir aux Chinois en 751, lors de la bataille de la rivière Talas au Kazakhstan, ouvrit la porte à l’islamisation du Xingjiang.
Les Ouïgours de Turpan furent convertis de force à la fin du 14e siècle par le khan de Chagatai.
Près de la ville moderne de Turfan, nous admirons le minaret d’Emin, un des joyaux architecturaux de la Route de la Soie avec son décor géométrique en brique et son gigantesque porche en arc brisé. Les splendides vignobles, aux vignes de raisins blancs sans pépins sont irrigués par les puits karez, une série de puits reliés entre eux par des canalisations souterraines.
Découverte des grottes des Mille Bouddhas (Qianfodong) de Bezeklik, cachées dans les monts Flamboyants à 56 km au nord-est de Turpan.
L’antique Turpan, qui remonte à la colonie des soldats-agriculteurs de l’empereur Wudi, se trouve à 41 km dans les ruines impressionnantes de Gaochang, abandonnée au 16e siècle. Les Ouïgours y fondèrent le royaume de Kharakhoja au 9e siècle. Ils introduisirent le manichéisme qui prospéra tout comme le bouddhisme, le confucianisme et le nestorianisme. Visite des tombes d’Astana de la dynastie Tang, où furent enterrés les morts de la ville de Gaochang.
Après le dîner, nous continuons en autocar vers URUMQI, la capitale de la région autonome ouïgoure du Xingjiang. Bien que le nom d’Urumqi ou Wulumuqi signifie “beau pâturage” en mongol et que la ville n’ait pas joué un rôle dans le commerce de l’antique Route de la Soie, la ville a été importante comme zone d’influence russe jusqu’en 1960, et est devenue la tête de pont de la colonisation Han du Xinjiang par sa valeur stratégique et son sous-sol très riche. Dîner et logement à l’hôtel Hailonguan**** (Urumqi).

11e jour : URUMQI - KASHGAR

Le matin, après le petit déjeuner, envol vers KASHGAR, la plus grande ville-oasis de l’Asie Centrale. Elle a gardé son caractère médiéval et est le cœur de l’islam en Chine.
Au marché dominical de Kashgar, nous pouvons revivre l’ambiance de ces grands gîtes d’étape de la Route de la Soie : marchands pakistanais qui sont venus par le Khunjarab, marchands tadjiks, kirghizes, ouzbeks et hans proposent tout ce qui est légalement vendable en Chine. Neuf dixièmes des 285.000 habitants sont ouïgours, des musulmans sunnites. Sa position au pied des montagnes du Pamir qui contrôlent l’accès aux hauts cols sur les grandes routes commerçantes vers l’Asie Centrale, l’Inde et la Perse, faisait de cette ville une étape très importante sur la Route de la Soie. Les caravanes qui allaient vers l’ouest, par la route nord ou par la route sud, contournant le terrible désert du Taklimakan, se rencontraient à Kashgar. Les caravanes se dirigeant vers l’est, se “réchauffaient” à Kashgar, 1335 m au-dessus du niveau de la mer, et échangeaient leurs yacks pour des chameaux. Après avoir été un centre du manichéisme, puis du bouddhisme, Kashgar devint profondément islamique.
Nous visitons le tombeau d’un chef religieux ou khoja, appartenant à la secte puissante des Montagnards Blancs qui dominèrent la région à partir du 16e siècle. La tombe d’Abakh Khoja est à la fois l’endroit le plus sacré du Xinjiang et un trésor architectural. Construit en 1640, son style fait penser à Samarkand et à Ispahan. Sous la haute coupole reposent 72 personnes réparties sur cinq générations, ainsi que Xiang Fei, petite-fille d’Abakh Khoja, qui était la “Concubine Parfumée” de l’empereur Qianlong.
La Grande Mosquée, également connue sous le nom de la mosquée d’Idkah, fut fondée en 1442, mais souvent reconstruite, la dernière fois en 1860. A l’intérieur, la salle des prières est soutenue par 140 piliers de bois sculptés, peints en vert. Elle est précédée d’un idgah, lieu de prière en plein air. Logement à l’hôtel Tianyuan International**** (Kashgar).

12e jour : KASHGAR - excursion au lac Karakuli

Départ pour le lac Karakuli, par temps clair un des plus beaux endroits de la Chine Occidentale, dont la région est principalement habitée par des Kirghizes. Le lac est magnifiquement situé au pied de deux géants du Pamir, le Muztagh Ata et le mont Kongur. En fait, il s’agit du Petit Karakul, un lac nettement plus grand du même nom se trouvant au Tadjikistan. La route est assez difficile à cause des travaux de voirie mais les paysages sont époustouflants.

13e jour : KASHGAR - NARYN

Départ matinal. Nous arrivons au col de Torugart où comme dans le temps de la Route de la Soie, nous sommes remis entre les mains des Kirghizes, qui nous mènent vers la ville de NARYN. Malheureusement, il y a de nos jours beaucoup plus de paperasseries et il nous faut nous armer de patience, surtout du côté kirghize.
Nous traversons des paysages merveilleux en plein cœur des montagnes Tai-Chan qui coupent le Kirghizstan en une partie Nord et une partie Sud, et nous ne pouvons qu’avoir de l’admiration pour les caravanes de la Route de la Soie.
Dîner et logement à NARYN au Toguz Ak Guest House ou à l’English Guest House** (Naryn).

14e jour : NARYN - BICHKEK

Départ pour BICHKEK. En cours de route, nous admirons de superbes paysages et un ancien minaret du 17e siècle, restauré il y a quelques années : la tour de Bouran. Le pays est traditionnellement islamique de tendance sunnite. Petit musée en plein air, avec des pétroglyphes et des stèles funéraires avec des inscriptions en arabe.
Les Kirghizes étaient, et sont encore en grande partie, un peuple de nomades avec comme activité principale l’élevage de moutons, de chevaux et de yacks. Cette république est un paradis de montagnes, vallées et lacs où vivent encore des nomades. En été, ils suivent leurs troupeaux avec leur famille et dressent leur yourte, spacieuse et confortable tente de feutre sur armature de bois démontable, au fil des pâtures encore vertes. Les Chinois exportaient de la soie par la Route de la Soie, mais importaient de ces vallées, les chevaux célèbres qui ont aidé la célèbre Horde d’Or à conquérir le monde. La ville actuelle de BICHKEK fut construite au siècle passé par les Khans du Kokand comme poste militaire à ce carrefour l’important sur la route d’Almaty et la Route de la Soie qui relie la Chine à la ville de Tachkent. A nouveau, nous sommes surpris par le nombre d’arbres, plus de cent arbres par habitants, et il y a environ 875.000 Bichkeks ! Le centre-ville est d’ailleurs occupé par le Doubouvy Park (le parc des chênes). Le Musée historique nous accueille avec une véritable yourte garnie d’innombrables tapis. Check-in à l’hôtel Discovery *** (Bishkek).

15e jour : BICHKEK - ISTANBUL - BRUXELLES

Transfert matinal à l’aéroport pour le vol Turkish Airlines vers Bruxelles, via Istanbul. Arrivée dans l’après-midi. Fin d’un beau voyage!




Prix et conditions

Prix par personne : 3895 EUR
Supplément single : 495 EUR

COMPRIS DANS LE PRIX
- les vols de ligne régulière Turkish Airlines : Bruxelles - Istanbul - Pékin (+/- 14h00) et Bichkek - Istanbul - Bruxelles (+/- 12h00) en classe économique
- les vols intérieurs en Chine
- les suppléments “carburant” actuels et taxes d’aéroport à Bruxelles, Istanbul et Pékin : 330 EUR
- les taxes d’aéroport en Chine pour les vols domestiques
- 13 nuits/hébergement dans les hôtels 2, 3, 4 * mentionnés ou similaires (normes locales)
- la pension complète
- tous les transports et transferts sur place en avion de ligne, autocar et en train rapide
- toutes les visites et entrées mentionnées au programme
- les taxes locales
- un accompagnateur ICTAM Bruxelles - Bruxelles
- les guides nationaux et locaux parlant français ou anglais
- la prime du Fonds de Garantie
- la TVA actuellement d’application

FRAIS A PREVOIR
- les frais de traitement et de visa pour la Chine : 175 EUR (sous réserve de modification)
- les boissons et les dépenses personnelles
- les taxes pour photos et vidéos
- les pourboires : 100 EUR

A CONSEILLER
- Nous vous conseillons de souscrire une assurance voyage annulation et assistance pour vos voyages à forfait.
- L’assurance temporaire facultative MAPFRE-ICTAM TRAVEL INSURANCE Full Option All Risks (REF GTICTA-FR-20181101) : bagages, accidents, maladies, rapatriement et assistance, ANNULATION: capital assuré à 100% sans franchise et ANNULATION All Risks : capital assuré à 75% sans franchise (détails dans la police d’assurance). Prime : 468 EUR.
Veuillez noter que l’offre de l’assureur Mapfre est sujette à la disponibilité et/ou des modifications du produit et de la prime d’assurance.

- Prix basés sur les taxes et tarifs aériens et services terrestres dans le pays de destination, connus en novembre 2018 pour septembre 2019, les taux de change 1 EUR = 7,9 yuans pour les services terrestres, pour un voyage en groupe de minimum 15 personnes. L’éventuelle annulation du contrat par manque du nombre minimum nécessaire de participants se fera au plus tard 20 jours avant la date de départ.
- Ce voyage ne convient pas aux personnes à mobilité réduite.
- Un acompte de 30 % du prix du voyage forfaitaire sera facturé à la confirmation du voyage, la facture de solde sera envoyée en général au plus tard 30 jours avant la date de départ.
- Le voyageur peut résilier à tout moment le contrat avant le début du voyage à forfait moyennant le paiement de frais de résiliation comme indiqué dans nos conditions particulières.
- Pour les autres conditions de voyage, voir nos conditions générales.
- L’ordre des visites peut être quelque peu modifié. Cependant, vous verrez toujours ce qui est prévu au programme.

FORMALITES
Votre passeport doit être valable au moins 6 mois après votre retour.
Nous nous occupons de l’obtention du visa. Les formulaires de visa vous seront envoyés en temps utile.
Attention : votre passeport doit être en notre possession 4 semaines avant votre départ.

SANTE
Aucune vaccination n’est obligatoire.
Informez-vous auprès de :
L’Institut de Médecine Tropicale, Anvers (travelphone : 0900/10.110)
www.itg.be/travel/lijstf.htm
- Centre Médical du Ministère des Affaires étrangères, Bruxelles
(Tél. 02/501.35.11)
www.diplomatie.belgium.be




La carte

retour => cliquez sur la carte

Accueil | Plan du site | Destinations | Détail | Prix | Conditions Générales | Début de page

Rue de la Montagne 52
1000 Bruxelles
tel : 00-32-2-548 98 98
fax : 00-32-2-511 12 98
e-mail : info@ictam.com
aut. A1198