.

L'ARMENIE

A l’ombre du majestueux mont Ararat, l’ancien royaume Ourartou.

L’histoire d’un peuple intelligent, courageux et fier.

9 jours - Départ : 23 septembre 2017

VOLS DIRECTS !

Son histoire remonte au 9e siècle av. J.-C. La forteresse d’Erébouni date de 782 av. J.-C., une pierre en basalte gravée d’écriture cunéiforme l’atteste.
Et en 521 av. J.-C., Darius Ier fait mention de l’Arménie sur la pierre de Behistun.
La réelle histoire de l’Arménie commence avec Tigrane-le-Grand (95 à 55 av. J.-C.) qui en 70 av. J.-C. dominait tout le Moyen-Orient jusqu’au Sinaï.
Puis vint le déclin et à la mort de Tigrane, cela en était fini de la gloire de l’Arménie. Elle subit les occupations perses, arabes, seldjoukides et mongoles. On ne peut oublier les quatre siècles d’occupations ottomanes. C’est alors que commença l’émigration vers l’Europe de ce peuple intelligent, courageux et fier.
La période la plus cruelle pour le pays fut les 19e et 20e siècles. En 1895, le sultan Abdul Hamid fit massacrer plus de 300.000 Arméniens et ce n’était qu’un début. Le 24 avril 1915, six cents intellectuels arméniens de Constantinople, l’élite de la population, furent arrêtés et massacrés. La population arménienne fut également massacrée et déportée. De deux millions d’Arméniens, cinq cent mille seulement échappèrent à cette violence. Ce fut le premier génocide du 20e siècle.
Ensuite, l’Arménie passa sous le joug de l’URSS et les 70 ans de communisme ne sont pas venus à bout de ce peuple qui a gardé les traditions ancestrales et sa fierté nationale.
Malgré toutes les vicissitudes endurées, ces chrétiens orientaux sont toujours restés attachés à l’Occident. Evangélisée par saint Grégoire l’Illuminateur au 3e siècle, l’Arménie, sous le roi Tiridate en 301, adopte le christianisme comme religion officielle, soit onze ans avant Rome et devient le premier Etat chrétien du monde.
L’Eglise arménienne, avec à sa tête le Catholicos, a depuis toujours été le porte flambeau de la nation et la protectrice de son riche patrimoine culturel et religieux. Ses églises donnent à l’Arménie du 7e au 13e siècle une architecture d’une hardiesse et d’une variété dignes de l’art roman - mais bien avant et en plein cœur de l’Orient...

.

Détails du voyage - 23 septembre 2017 -

version 10/01/17 9:07

1er jour : BRUXELLES - EREVAN

Rendez-vous à Zaventem dans la soirée et envol à destination d’EREVAN par vol régulier direct Brussels Airlines.

2e jour : EREVAN - excursion à GARNI et GEGHARD

Tôt le matin, arrivée à l’aéroport de Zvartnots, près d’EREVAN. Formalités et transfert à l’hôtel Ani Plaza****.
Après un peu de repos, nous partons pour le Maténadaran (institut de manuscrits anciens). Sa visite à elle seule vaudrait le voyage en Arménie.
En route pour GARNI, une forteresse qui remonte à la plus haute antiquité. Elle occupe un promontoire triangulaire qui s’avance dans un paysage des plus impressionnants au-dessus de la vallée profonde de l’Azat. Sur une sorte d’acropole se dresse un petit temple romain datant du 1er siècle : ce temple du Soleil fut construit par le roi arménien Tiridate au retour de son couronnement par l’empereur Néron.
Après la conversion des Arméniens au christianisme, il devint une résidence d’été des rois. Près du temple, nous trouvons les ruines d’une église du 7e siècle, d’un palais royal du 12e siècle et surtout celles des bains royaux du 3e siècle, avec de beaux pavements en mosaïque multicolore.
Continuation par une route en lacets pour GEGHARD qui cache, au fond d’une vallée, dans un site sauvage d’une grande beauté, un complexe architectural des plus remarquables. L’ensemble monastique est constitué de constructions taillées dans la montagne, toutes imbriquées les unes dans les autres. Par une paroi, on accède à deux églises rupestres et un mausolée. Tout autour de l’église et sur les rochers, sont conservés de nombreux “Katchkars” particulièrement intéressants. Geghard était, au Moyen Age, un des centres spirituels et culturels les plus célèbres de l’Arménie.
Visite de la mosquée Bleue et du marché couvert d’Erevan, dont la porte monumentale en cuivre ciselé retiendra notre attention. Ce marché couvert est coloré et bien achalandé. On y trouve fruits, légumes, pain, feuilles de vigne, friandises. Logement à l’hôtel Ani Plaza****.

3e jour : EREVAN - excursion ETCHMIADZINE

Départ pour ETCHMIADZINE, haut lieu de l’Arménie et résidence du Catholicos. Notre route traverse la plaine fertile de l’Ararat. La construction de la cathédrale d’Etchmiadzine remonte au 4e siècle, mais subit de nombreuses transformations au cours des siècles. A l’intérieur, nous pourrons admirer de belles peintures du célèbre Naghash Hovnathan et datant de 1720.
Ensuite, visite de l’église Ste-Hripsime, construite en 618. Elle abrite la tombe de la sainte qui selon la légende fut martyrisée ainsi que quarante compagnes parce que chrétienne, elle avait refusé d’épouser le roi païen Tiridate. Pris de remords, ce dernier convia Grégoire l’Illuminateur, qui le convertit au christianisme et fit de l’Arménie le premier Etat chrétien du monde. Non loin de là, l’église de Ste-Gaiane, construite en 630 en mémoire de l’amie fidèle de Hripsime.
Continuation pour ZVARNOTS où nous visitons les ruines de l’église Saint-Grégoire qui fut l’un des chefs-d’œuvre les plus originaux de l’architecture arménienne. Splendides chapiteaux portant le monogramme de Nersés (641- 662).
Déjeuner en cours de route.
Promenade sur la place dite “Vernissage”, le rendez-vous des peintres et qui s’inspire de Montmartre.
Logement à l’hôtel Ani Plaza****.

4e jour : EREVAN - excursion à ASHTARAK & AMBERD

Le matin, continuation de la visite d’EREVAN. Nous monterons d’abord au parc de Dzidzernagaberd (“fort de l’hirondelle”) où s’élève un mémorial d’une beauté impressionnante en souvenir des 1.500.000 Arméniens morts dans le génocide de 1915.
L’après-midi, départ pour la région d’ACHTARAK, où nous visitons le monastère de Saghmosavank (le “Monastère des Psaumes”) situé au-dessus des gorges du Kassakh. Non loin de là se trouve le monastère de Hovhanavank avec ses églises intéressantes de Saint-Jean-Baptiste et Katoghikè. Ensuite, visite de l’église Karmravor (“l’Eglise Rouge”). Une route de montagne nous mène à la forteresse d’AMBERD située à 2300 m d’altitude au pied du mont Aragats (4090 m) dans un paysage austère et majestueux (10-13e siècle). Ce fort était une des principales places fortes dans le système de défense de la capitale du royaume d’Arménie, Ani.
Logement à l’hôtel Ani Plaza****.

5e jour : EREVAN - VANADZOR

Départ très tôt le matin par la route pour les monastères du nord en traversant tout le pays. Dans la région de Kirovakan, dans la “Suisse arménienne”, nous visitons trois des plus remarquables complexes architecturaux du Moyen Age arménien. Nous commençons, en changeant de véhicule, par la basilique d’ODZOUN, massive construction située dans un magnifique paysage. Cet édifice remonterait au 6e ou 7e siècle. Près de l’église se dresse un curieux monument funéraire qui comprend deux piliers très finement gravés.
Le remarquable complexe architectural et artistique de SANAHIN, construit entre le 10e et le 12e siècle, est un des monastères les plus célèbres du pays. Cet ensemble, pratiquement intact, ne compte pas moins de cinq églises, clochers, bibliothèques, tombeaux de famille et “Katchkars”.
Près de Sanahin se trouve le somptueux ensemble monastique d’HAGHPAT, récemment classé au patrimoine mondial. Situé sur un haut plateau entouré de précipices et enfermé dans des remparts fortifiés, il groupe plusieurs bâtiments des 10e au 13 siècles : l’église Sourb Nchan (10e siècle), la petite église Saint-Grégoire (début du 11e siècle), la chapelle de la Vierge (13e siècle), les bibliothèques, le campanile, le réfectoire. Pour clôturer la journée, nous faisons un arrêt au monastère d’AKHTALA. Dans l’église principale, dédiée à la Mère de Dieu, nous admirons l’intérieur richement décoré de fresques. Logement à l’hôtel Argishti*** ou Tufenkian Dzoraget***.

6e jour : VANADZOR - LAC SEVAN - EREVAN

Une bonne route, qui grimpe constamment, nous mène d’abord à Dilijan. Dans cette région, nous visitons le monastère de GOSHVANK.
Continuation pour le cadre grandiose du LAC SEVAN. Célébré par les poètes, les compositeurs et les peintres, il concrétise, comme le mont Ararat, l’amour des Arméniens pour leur patrie. Situé à 2000 m d’altitude, entouré de montagnes s’élevant jusqu’à 3000 m, il a une superficie de 1416 km2.
Sur le sommet d’une presqu’île rocheuse sont perchées dans un paysage grandiose, deux petites églises : l’église des Saints-Apôtres (Arakelotz) et l’église Notre-Dame (Astvatsatsin), vestiges touchant du monastère du Sevan fondé en 874 par la princesse Mariam.
Sur le chemin de retour, arrêt au monastère de KECHARIS hébergeant en autres l’église Saint-Georges, la chapelle de la Sainte Croix et la “Cathédrale”.
Dans la soirée, retour à Erevan. Logement à l’hôtel Ani Plaza****.

7e jour : EREVAN - excursion KHOR VIRAP & NORAVANK

Le matin, excursion dans la plaine de l’Ararat, le grenier à fruits et légumes de l’Arménie. Nous roulons vers le sud, vers Artachat qui fut au temps de Tiridate Ier, la capitale de l’Arménie. Nous y visitons le monastère de KHOR VIRAP (“Fosse Profonde”), entouré de fortifications, et lieu cher aux Arméniens. On peut y voir la fosse qui servit de prison à Grégoire l’Illuminateur durant 13 ans — entre 287 et 300 apr. J.-C. — avant d’en sortir et de convertir au christianisme le roi d’Arménie et toute la cour. Le monastère, dédié au premier saint arménien et fondateur de l’église apostolique, fut construit sur une des 7 collines de l’ancienne capitale de la principauté d’Artachat. De Khor Virap, on a, par temps clair, une vue saisissante sur l’Ararat, montagne sacrée des Arméniens (aujourd’hui en territoire turc).
Continuation pour Areni d’où nous pourrons joindre le monastère de NORAVANK (“Nouveau Monastère”), situé dans une gorge profonde dominée par de hautes montagnes. Ceint de remparts, le monastère compte deux églises à deux niveaux : l’église principale, dédiée à saint Jean-Baptiste, fut construite au 13e siècle ; l’église Saint-Grégoire est accessible par un curieux escalier pyramidal. Un peu à l’écart, la chapelle de la Mère-de-Dieu est un mausolée à l’ornementation remarquablement sculptée. Puis retour vers Erevan. En cours de route, visite d’une cave et dégustation de vin à ARENI. Logement à l’hôtel Ani Plaza****.

8e jour : EREVAN

Nous commençons par un tour de ville de la capitale de l’Arménie qui s’étage comme un amphithéâtre de part et d’autre de la profonde entaille de la rivière Razdan. Son acte de naissance, qui date de 782 av. J.-C., nous est révélé par une inscription cunéiforme gravée sur un bloc de basalte retrouvée dans la citadelle d’EREBOUNI, fondée par le roi Argishti Ier d’Ourartou. Au pied de la citadelle se trouve le musée d’Erebouni qui offre un passionnant aperçu des civilisations ourartéenne et post-ourartéenne.
Puis visite du musée d’Histoire qui évoque l’histoire de l’Arménie de la Préhistoire à nos jours.
Dans la soirée, comme les habitants d’Erevan, nous ferons une promenade dans la rue Abovian et ses environs. Logement à l’hôtel Ani Plaza****.

9e jour : EREVAN - BRUXELLES

Transfert très matinal à l’aéroport. Départ par vol direct Brussels Airlines à destination de Bruxelles. Le matin, arrivée à Zaventem.




Prix et conditions - 23 septembre 2017 -

Prix par personne : 1550 EUR
Supplément single : 245 EUR

Avec un accompagnateur ICTAM Bruxelles - Bruxelles

COMPRIS DANS LE PRIX
- les vols de ligne régulière Brussels Airlines Bruxelles - Erevan et retour
- les suppléments “carburant” actuels et taxes d’aéroport à Bruxelles et Erevan : 164,36 EUR
- le logement à l’hôtel Ani Plaza et à l’hôtel Argishti ou Tufenkian Dzoraget ou similaire
- toutes les chambres avec bain ou douche et WC
- la pension complète du déjeuner du 2e jour au dîner du 8e jour
- tous les transports et transferts sur place
- toutes les visites et entrées mentionnées au programme
- les services d’un guide local parlant français
- la prime du Fonds de Garantie
- la TVA actuellement d’application

FRAIS A PREVOIR
- les boissons et dépenses personnelles
- les pourboires : 35 EUR

A CONSEILLER
Une assurance voyage Prestige de Mapfre / l’Européenne (REF 0420 - ICTF - 010912) :
a) assurance COMPLETE (bagages, maladie, accident, rapatriement illimité, assistance, ANNULATION: capital assuré à 100% sans franchise). Prime: 125 EUR
b) ANNULATION: capital assuré à 100% sans franchise + Bagages (sans assistance). Prime : 85 EUR


* Prix basés sur les taxes et tarifs aériens et les services terrestres d’octobre 2016 pour septembre 2017 et pour un minimum de 15 personnes.
Pour les autres conditions, voir nos conditions générales.

FORMALITES
Votre passeport doit être valable au moins 6 mois après votre date de retour.
Depuis le 1er janvier 2013, les ressortissants des pays de l’Union européenne n’ont plus besoin de visa.

SANTE
Aucune vaccination n’est obligatoire.

EREVAN
Afin de vous donner le plus de confort possible, nous avons choisi de prendre Erevan comme point de départ pour les excursions, les villes de provinces ne pouvant donner un hébergement convenable. Toutefois, vu les débuts du tourisme en Arménie, il est parfois possible que l’ordre des excursions ne soit pas respecté, sans nous en avertir. Mais ces petits ennuis mineurs ne devraient vous empêcher de découvrir un magnifique pays aux habitants chaleureux et aux hauts lieux culturels et historiques.




La carte

retour => cliquez sur la carte

Accueil | Plan du site | Destinations | Détail | Prix | Conditions Générales | Début de page

Rue de la Montagne 52
1000 Bruxelles
tel : 00-32-2-548 98 98
fax : 00-32-2-511 12 98
e-mail : info@ictam.com
aut. A1198